Coronavirus : "Continuez de donner votre sang !"

Coronavirus : "Continuez de donner votre sang !"

Mercredi 18 mars à 11h42, par Paul Nouzarede

En pleine crise du coronavirus, les conséquences pour le don de sang sont colossales. Les personnels des "Maisons du don" constatent avec regret la baisse massive du nombre de dons. L'Établissement Français du Sang pousse un cri d'alarme, alors que la phase critique de l'épidémie n'est pas atteinte.


CONTINUER DE DONNER SON SANG

Il est impératif que les donneurs se rendent, comme à leur habitude, aux collectes de sang. Les conséquences se sont déjà fait sentir il y a une dizaine de jours, lorsque les lycées et universités ont fermé. Ce sont des lieux où des collectes sont régulièrement organisées. "Des centaines de proches n'ont pas pu être prélevées", regrette Élisabeth Delavaud, directrice de l'Établissement Français du Sang de La Rochelle.

"Certaines entreprises ont également des difficultés à nous accueillir en raison des mesures de précaution", ajoute-t-elle. Un grand nombre de collectes publiques a dû être annulée. Une seule était maintenue cette semaine en Charente-Maritime : à Rochefort ce mercredi 18 mars au Forum des Marais entre 15 heures et 19 heures. 


NÉGOCIATION RÉUSSIE AVEC LE GOUVERNEMENT

L'Établissement Français du Sang a dû négocier avec le Gouvernement pour que les donneurs puissent se rendre sur les lieux de collecte sans problème. Depuis ce mardi midi, une attestation dérogatoire de déplacement est nécessaire pour pouvoir se déplacer. Or, au début, rien n'était prévu pour ce type de situation.

Finalement, il suffit de rédiger ou remplir une attestation, en indiquant que l'on se rend à une collecte de sang.


DE VRAIS BESOINS

Moins il y a de collectes, moins le nombre de personnes sauvées est important. Il y a des besoins transfusionnels impératifs, période de crise ou non, notamment dans les services de cancérologie. "Nous ne pouvons pas surseoir aux traitements de ces patients-là", explique Élisabeth Delevaud. 

La directrice de l'EFS de La Rochelle invite donc tout le monde à continuer de donner son sang. "Toutes les mesures de précaution sont prises par le personne médical", rassure-t-elle. 

Ma station
Agenda
Podcasts
Le TOP 40