logo

Sondage

COVID : Prêt(e) pour un reconfinement général ?

Rochefort : une commerçante privée de téléphone depuis 3 mois

Rochefort : une commerçante privée de téléphone depuis 3 mois

Mercredi 29 juillet à 10h31

actualite

La ligne internet de la boutique "Nina" a été écrasée par erreur par le réseau SFR.

"Moralement, c'est très compliqué à gérer". Jeannie-Rose Ferron-Chaillou n'en peut plus. Cela fait bientôt 4 mois que la gérante de la boutique "Nina", à Rochefort, n'a plus accès à internet et ne peut plus répondre au téléphone. La ligne a en fait été écrasée par erreur par le réseau SFR au moment du déménagement d'un des voisins en avril. 

Jeannie-Rose s'en est rendue compte au début du mois de mai quand elle a rouvert son magasin après le confinement. Mais depuis, le problème n'est pas réglé. "Déjà 7 techniciens sont venus, mais aucun n'a trouvé la solution", explique Jeannie-Rose. Elle a eu recours à son assistance juridique avec l'envoi de courriers recommandés.


Plus de trois mois de combat

Jeannie-Rose a appelé à de nombreuses reprises le réseau SFR. "Je passe des heures au téléphone", note la gérante. Elle s'est aussi déplacée dans la boutique. "Ils font les gros yeux à chaque fois qu'ils me voient arriver", raconte-t-elle. Deux techniciens doivent revenir le 5 août pour tenter de régler le problème.

Ce qui inquiète le plus Jeannie-Rose, ce sont ses clientes. "Elles ont pensé que je n'avais pas rouvert. Inquiètes, elles ont tenté de m'appeler plusieurs fois et se sont rendues directement à la boutique", ajoute-t-elle. 


Des dépenses et des pertes importantes

Depuis bientôt quatre mois, Jeannie-Rose paie ses factures à SFR. "Je ne veux pas entrer en conflit avec, je veux simplement récupérer mon numéro de téléphone", dit-elle. La gérante espère donc un remboursement des factures déjà payées.

Et puis, Jeannie-Rose a aussi dû acheter un boîtier pour que ses clientes puissent continuer de payer avec leur carte bancaire. Un achat important, sans compter que les commissions sont plus importantes qu'avec un terminal de paiement traditionnel. "Au mois de juin par exemple, j'ai donné 350 euros de commissions", déplore Jeannie-Rose.

Au total, Jeannie-Rose estime avoir dépensé plus de 1 000 euros à cause de la coupure de sa ligne.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème