logo

Sondage

COVID : Prêt(e) pour un reconfinement général ?

Pas une simple mini-tornade mais un phénomène météorologique d'ampleur

Pas une simple mini-tornade mais un phénomène météorologique d'ampleur

Jeudi 08 octobre à 17h29

actualite

L'observatoire Kéraunos a publié un rapport après le passage des tornades en Charente-Maritime le 23 septembre.

Le 23 septembre 2020 fera sûrement date. Les habitants de Grandvillage-Plage, le Château d'Oléron, Port-des-Barques (voir photo Facebook de la commune ci-dessus), Fouras et Saint-Laurent-de-la-Prée s'en souviendront. Des tornades ont touché la façade littorale de la Charente-Maritime, causant d'importants dégâts mais ne faisant, heureusement, pas de victimes.

Le site "Kéraunos", qui observe tous les orages et événements associés, indique qu'il s'agissait d'une tornade sans équivalent depuis le début de l'année. C'est le plus intense, avec un niveau 2 sur une échelle de 0 à 5, parmi les 20 tornades recensées depuis janvier dans l'hexagone.

Du jamais vu

Le site spécialisé "Kéraunos" a donc publié un rapport ce mercredi. Il souligne que le phénomène s'inscrit dans un épisode de pas moins de 5 tornades en 3 jours, dont une, presque au même moment à Marennes-Hiers-Brouage. Elle a parcouru 28,5 kilomètres dont près de 23 sur la terre ferme, alimentée par des vents entre 175 à 220km/h.



Née comme une trombe marine, la tornade a eu la particularité de toucher terre à trois reprises. D'abord Grandvillage et au Château d'Oléron, puis à Port-des-Barques, avant de traverser l'estuaire de la Charente en direction de Fouras et Saint-Laurent-de-la-Prée. Le site "Kéraunos" fait état de plusieurs autres "supercellules" orageuses qui auraient pu générer des tornades entre Rochefort et le Sud de Jonzac.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème