logo

Sondage

COVID : Prêt(e) pour un reconfinement général ?

"Masque-19" : un nom de code pour les victimes de violences intrafamiliales

"Masque-19" : un nom de code pour les victimes de violences intrafamiliales

Samedi 21 novembre à 10h25

actualite

En confinement, les victimes de violences intrafamiliales peuvent alerter leur pharmacien en donnant le nom de code "Masque-19".

Lancé lors du premier confinement, le dispositif "Masque-19" a été renouvelé pour le deuxième confinement. Il s'agit simplement, pour les victimes de violences intrafamiliales, de prononcer ce nom de code à son pharamcien pour l'alerter et lui signifier que l'on subit les coups de son conjoint, par exemple. Le pharmacien peut ensuite prévenir les associations locales, ou les forces de l'ordre dans les cas les plus graves.

La semaine dernière, le commissariat de Police de Rochefort a fait de la prévention auprès des 15 pharmacies de Rochefort et Tonnay-Charente. Les policiers ont notamment distribué des affiches (voir photo ci-dessus ©crédit : P. Nouzarede - Demoiselle FM) à coller devant les pharmacies.

Un cas de violences conjugales à Rochefort lors du premier confinement

À la pharmacie de l'Hermione, dans l'avenue La Fayette à Rochefort, l'affiche a été apposée. Et son co-gérant se souvient que, lors du premier confinement, il a été confronté à une femme victime de violences conjugales. "Elle s'est présentée seule, ce qui a facilité notre dialogue", explique-t-il. Depuis, fort heureusement, le couple s'est séparé. Le conjoint violent en venait même à voler les médicaments de sa victime.


Le comptoir de la pharmacie de l'Hermione, à Rochefort -©Photo : P. Nouzarede - Demoiselle FM)

Cette fois-ci, l'issue a été plutôt positive. En revanche, lorsqu'une victime se présenté en pharmacie accompagnée de son bourreau, c'est plus délicat. "Lorsqu'elle prononce le nom de code, il faut tenter de l'écarter sans éveiller les soupçons pour l'inciter à se confier", souligne le pharmacien. Rappelons aussi qu'il existe un numéro d'urgence pour les victimes de violences conjugales : le 39 19.

Reportage à écouter ce lundi 23 novembre dans le journal, à 7h15 / 8h15 / 12h06.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème