logo

Sondage

Aimeriez vous une page Facebook spéciale Studiosports?

Charente-Maritime : les agriculteurs demandent une rémunération plus juste

Charente-Maritime : les agriculteurs demandent une rémunération plus juste

Mardi 16 février à 17h00

actualite

Le syndicat des Jeunes agriculteurs et la FNSEA appellent à une action "coup de poing" ce mercredi matin.

Les agriculteurs sont en colère. Leur frustration ne date pas d'hier, mais elle est plus intense alors qu'une loi devait leur assurer une meilleure rémunération. Cette loi, promulguée en octobre 2020, c'est EGAlim, États Généraux de l'Alimentation. Elle devait et devrait rémunérer plus justement les producteurs. En clair, que la grande distribution adapte les prix de ses produits.

Problème, cette même grande distribution ne joue pas le jeu. Enfin pas tous. "Carrefour, Super U et Leclerc n'ont pas tenu leurs engagements", dénonce Rémi Merleau, le secrétaire général des Jeunes agriculteurs de Charente-Maritime. Avant d'ajouter que "Lidl joue parfaitement le jeu, il faut le dire quand il y a des choses positives".


"C'est vraiment rien sur un budget annuel pour le consommateur"


La marge qui revient aux producteurs serait faussé selon les Jeunes agriculteurs et la FNSEA, les deux syndicats, qui appellent à une action "coup de poing" ce mercredi matin en Charente-Maritime. "Pour un éleveur laitier, il faudrait que la grande distribution lui donne 50 centimes pour une brique", explique Rémi Merleau, "mais c'est plutôt 40 centimes aujourd'hui"

Selon lui, un consommateur devrait ajouter 3 euros à son budget annuel en produits laitiers pour que les producteurs soient rémunérés plus justement. "C'est vraiment rien du tout", ajoute Rémi Merleau, persuadé que les consommateurs ne seraient pas contre.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème