logo

Sondage

Aimeriez vous une page Facebook spéciale Studiosports?

Agglo de Saintes : plus de 90% des plus de 75 ans ont reçu au moins une dose

Agglo de Saintes : plus de 90% des plus de 75 ans ont reçu au moins une dose

Mardi 20 avril à 15h26

actualite

Malgré ce très bon chiffre, le centre de vaccination tourne en sous-régime.

Au 20 avril, plus de 90% des personnes de plus de 75 ans ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 dans l'agglomération de Saintes. Le chiffre s'arrêt à environ 65% sur la seule commune de Saintes. De très bons résultats qui ne suffisent pas à cacher les difficultés auxquelles font face les équipes du centre de vaccination.

À commencer par le manque de doses. Un problème récurrent, vrai à Saintes comme partout en France. Actuellement, 1.300 injections sont effectuées chaque semaine au centre, alors que le chiffre pourrait monter à 4.000, selon François Ehlinger, le responsable du centre de vaccination. "Nous pourrions facilement vacciner 800 personnes chaque jour", ajoute-t-il.


18.720 doses livrées par semaine dans le département

Pour les responsables du centre, le manque de visibilité n'arrange rien. Impossible pour eux de savoir combien de doses arriveront à moyen ou long terme. "On travaille au doigt mouillé", regrette François Ehlinger. Aucune projection ne peut être faite.

À l'heure actuelle, "nous sommes supposés être plafonnés à 18.720 doses par semaine pour l'ensemble de la Charente-Maritime", explique le responsable du centre de vaccination de Saintes. Et ce chiffre est valable jusqu'au 24 mai, selon lui. (©photo d'illustration - E. Bidaux - Demoiselle FM)


AstraZeneca, c'est quoi le problème ?

Mais le plus difficile certainement, c'est la méfiance, voire la défiance qui s'est installée à l'égard du vaccin AstraZeneca. La meilleure illustration, c'est celle du weel-end du 17-18 avril, lorsque le personnel éducatif avait un créneau dédié pour se faire vacciner. À Saintes, seulement 19 doses ont été injectées sur un potentiel de 250.

Pire même, certaines ont fait demi-tour, dans la file d'attente, lorsqu'ils ont appris que le vaccin était celui de l'AstraZeneca. "Les gens en ont peur", souffle François Ehlinger, "car beaucoup de choses ont été dites sur ce vaccin". Pourtant, il rappelle que le nombre d'effets secondaires est extrêmement faible.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème