logo

Sondage

COVID : faut-il rouvrir les boîtes de nuit ?

Dolus d'Oléron : conseil municipal sous tension autour de Thibault Brechkoff

Dolus d'Oléron : conseil municipal sous tension autour de Thibault Brechkoff

Mercredi 05 mai à 08h38

actualite

Le maire est visé par une plainte d'un adjoint pour faux et usage de faux.

La séance du conseil municipal de Dolus d'Oléron de ce mardi 4 mai s'est déroulée dans un climat de tension. Les élus se sont retrouvés à la salle des fêtes pour plusieurs délibérations qui n'ont pas été rendues exécutoires lors du précédent conseil municipal du 16 avril. Le problème, et non des moindres, c'est une procuration non signée qui a été prise en compte, suivie d'une plainte pour faux et usage de faux, avec aussi la visite des gendarmes jeudi dernier à la mairie pour récupérer le compte-rendu conseil municipal. Un début de mandat pour le moins agité pour le nouveau maire, depuis un peu plus d'un an, Thibault Brechkoff. (©photo : E. Bidaux - Demoiselle FM)


Jean-Marie Clerget, l'adjoint qui a déposé plainte contre le maire. (©photo : E. Bidaux - Demoiselle FM)


Le conseil a en tout cas permis de savoir qui était à l'origine de cette fameuse plainte. Il s'agit de Jean-Marie Clerget, troisième adjoint dont le maire a retiré les délégations. Il déballe tout lors du conseil : "Ce n'est plus un petit malentendu, Monsieur le maire, je vous plains, oui j'ai porté plainte !", lâche-t-il. Il refuse néanmoins de s'exprimer à notre micro. Pour Grégory Gendre, ancien maire et chef de file de l'opposition, cette plainte venue d'un élu de la majorité illustre le malaise ambiant. "Le rôle d'un adjoint est aussi d'être là pour questionner, de façon à être garant de ce service public"


L'opposition dénonce, Thibault Brechkoff minimise

L'abcès est désormais percé entre le maire et Jean-Marie Clerget. C'est plutôt un soulagement pour Thibault Brechkoff. "Il y avait une relation conflictuelle entre nous", explique-t-il, ajoutant qu'il ne supporte pas ce genre de comportement à "jouer les procéduriers". Pour Thibault Brechkoff, il aurait mieux valu s'expliquer "en face à face". Mais pour Grégory Gendre, "il y a un différentiel entre la communication politique faite par le maire et la réalité des faits". L'opposant ajoute que ce n'était jamais arrivé dans la commune de Dolus.


Grégory Gendre lors du conseil municipal. (©photo : E. Bidaux - Demoiselle FM)


Malgré la plainte, Thibault Brechkoff préfère rester confiant, et minimise. "On est vraiment sur du détail, il faut arrêter de grossir le trait", insiste le maire. Il ajoute que la situation du moment (ndlr : la crise sanitaire) doit prendre le dessus sur cette "histoire mineure". Les délibérations ont, cette fois, bien été votées sans accrocs. Et Thibault Brechkoff de conclure : "Nous devons rester efficaces et positifs"

Reportage ©E. Bidaux : 

demoisellefm · Reportage - Conseil municipal sous tension à Dolus d'Oléron

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème