logo

Sondage

Partez-vous en vacances cet été ?

Royan : le combat de Ghislain Quétel pour les soldats inconnus

Royan : le combat de Ghislain Quétel pour les soldats inconnus

Jeudi 17 juin à 14h05

actualite

Fils de résistant et conférencier, il souhaite une loi pour pouvoir identifier les soldats et patriotes inconnus.

L’appel du 18 juin 1940, c’était il y a 81 ans. Après toutes ces années, Ghislain Quétel, fils de résistant, conférencier bénévole et auteur d’un livre sur la résistance normande, porte un combat important : pouvoir identifier les soldats, patriotes et résistants inconnus de la seconde guerre mondiale. Il vit à Royan une partie de l’année, et il a reçu le soutien de 26 députés, dont celui de Didier Quentin, pour pouvoir modifier la loi bioéthique sur l’identification de tombes.

Retour en arrière : après le débarquement, la gestapo de Caen fusille entre 75 et 80 prisonniers, dont on ignore où ils ont été enterrés, puis 28 patriotes et résistants à 20 kilomètres de là, à Argences, 11 d’entre eux ne sont toujours pas identifiés. Qui sont-ils ? C’est tout le problème, puisque la loi ne permet pas de procéder à des recherches ADN, sauf rares exceptions.


Qui sont les soldats inconnus de Royan?


Un peu partout en France, des tombes de soldats inconnus gardent donc leur mystère, c’est par exemple le cas à Royan, pour 5 tombes datant de la première guerre mondiale, et une de 1940. Parmi les 26 parlementaires, Bertrand Bouix, député du Calvados, a fait une proposition de loi à l’Assemblée Nationale sur le sujet, elle est actuellement examinée par le ministère des anciens combattants.

Pour en savoir plus, Ghislain Quétel a publié une vidéo sur YouTube « conférence résistance normande », la voici


 Ghislain Quétel espère une avancée avant la fin de l’année. (Photo : Ghislain Quétel)

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème