logo

Sondage

Partez-vous en vacances cet été ?

Zoo de La Palmyre : le "pass sanitaire" devrait entraîner une baisse des visites

Zoo de La Palmyre : le "pass sanitaire" devrait entraîner une baisse des visites

Jeudi 15 juillet à 15h30

actualite

Le directeur du zoo, Pierre Caillé, s'attend à une baisse d'environ 65% dès lors que le "pass sanitaire" sera exigé à l'entrée.

Le zoo de La Palmyre n'échappe pas à la règle. Le "pass sanitaire" sera obligatoire dès le 21 juillet pour entrer dans le parc. Comme annoncé par le gouvernement, il faudra donc être vacciné, ou bien montrer un test PCR ou antigénique négatif pour entrer au zoo. Il y a tout de même une tolérance pour les 12-17 ans jusqu'à la fin du mois d'août. (©photo : Demoiselle FM - P. Nouzarede)

Le directeur du zoo, Pierre Caillé, voit d’un bon œil l’instauration du "pass sanitaire". En revanche, la date du 21 juillet lui paraît trop courte. "Ça laisse très peu de temps pour se retourner", dit-il. Résultat, le parc est débordé par des appels de futurs visiteurs. Même chose pour la pharmacie située à côté. "Les gens demandent s'il y aura suffisamment de tests", ajoute Pierre Caillé. 


Plus de 85% des salariés sont vaccinés

La crainte, forcément, une baisse importante de la fréquentation. C’est inévitable, regrette Pierre Caillé. "Une diminution des deux tiers pendant le mois le plus important de l'année", précise le directeur. Difficile à avaler, d'autant que si un des membres d'une famille n'est pas vacciné, il y a de grandes chances pour que toute la famille ne se déplacer pour visiter le zoo.

Pierre Caillé dit s’appuyer sur les faits. Selon lui, le "pass sanitaire" pouvait attendre quelques semaines supplémentaires. "L'incitation à aller se faire vacciner fonctionne, et la majorité de nos visiteurs porte à nouveau le masque, même en extérieur", dit-il. Pour la centaine de salariés du zoo de La Palmyre, là aussi il va falloir se vacciner avant le 31 août. C’est déjà le cas pour 85% d’entre eux. Les 15% restants prennent d'ores et déjà rendez-vous, hormis quelques-uns qui sont contre.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème