logo

Sondage

Croyez-vous à un nouveau confinement en 2021 ?

Reportage. Rochefort : l'Arsenal des mers est prêt pour le "pass sanitaire"

Reportage. Rochefort : l'Arsenal des mers est prêt pour le "pass sanitaire"

Mardi 20 juillet à 14h28

actualite

Le "pass sanitaire" est obligatoire à l'Hermione ou à la Corderie Royale à compter de ce mercredi 21 juillet.

C’est ce mercredi 21 juillet que le pass sanitaire entre en vigueur dans tous les lieux de loisirs et de culture. On pense aux cinémas et aux musées, entre autres. À Rochefort, l’Arsenal des mers doit lui aussi se plier aux règles. Que ce soit à la Corderie Royale, à l’Hermione, au Musée de la marine ou à l’accro-mâts, vous devrez donc présenter votre preuve de vaccination ou un test négatif. Reportage, Paul Nouzarede, à la veille de l'instauration du "pass sanitaire" : 


demoisellefm · Reportage Pass sanitaire


Comme Rozen, Olivier et Annabelle ont profité du soleil pour visiter l’Hermione. Eux aussi sont favorables à la mise en place du pass sanitaire. "C'est une très bonne chose, il faut se protéger pour réduire l'épidémie", disent-ils. L’immense majorité des visiteurs que nous avons rencontrés étaient vaccinés ou complètement en phase avec le pass sanitaire.


Un coût supplémentaire de mise en place

Néanmoins, le risque de baisse de la fréquentation existe, explique Emmanuel de Fontainieu. Il est directeur du Centre international de la mer. "Des gens nous appellent en nous disant qu'ils ne pourront peut-être pas venir", regrette-t-il, en admettant que les mesures gouvernementales sont allées très vite. (©photos : Demoiselle FM - P. Nouzarede)


Pour ceux qui détiendront le précieux sésame, il faudra scanner le QR-code à l’entrée de chacune des quatre attractions de l’arsenal des mers. Mais la situation ne satisfait pas Emmanuel de Fontainieu. "Nous réfléchissons à un contrôle sanitaire unique pour les quatre sites", ajoute le directeur du Centre Internationale de la Mer. À noter qu'à la corderie royale, par exemple, la direction a dû réorganiser ses employés et acheter des téléphones pour scanner les QR-codes. Un coût supplémentaire, qui n’est pas encore chiffré.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème