logo

Sondage

Partez-vous en vacances cet été ?

Charente-Maritime : « le pass sanitaire est un bon compromis dans les campings »

Charente-Maritime : « le pass sanitaire est un bon compromis dans les campings »

Mercredi 21 juillet à 16h06

actualite

Le président de la fédération de l'hôtellerie de plein-air, Jean-Baptiste Dagréou, est satisfait de la mise en place du "pass".

"Le pass sanitaire en camping est un bon compromis". Réaction de Jean-Baptiste Dagréou, le président de la FDHPA 17, la Fédération de l’Hôtellerie de Plein-Air en Charente-Maritime. Pour entrer dans un camping disposant d’un restaurant, d’une piscine, ou d’une salle de spectacle, vous devez être vaccinés ou munis d’un test négatif de moins de 48 heures. Précision importante : les gérants vous le demandent une seule fois, en début de séjour. C’est ensuite valable pour l’ensemble de vos vacances dans le camping.

Pour Jean-Baptiste Dagréou, cela va éviter une multitude de contrôles. "Les gens vont aller à la piscine le matin, prennent une glace ensuite, boivent un café, mangent dans la foulée,... Ce serait en moyenne quatre à six contrôles quotidiens, ce serait insupportable", dit-il. Le président de la FDHPA 17 explique même qu'il aurait été préférable de recruter des employés uniquement pour ces contrôles de "pass sanitaire". Heureusement, donc, ce ne sera pas le cas.


Le risque zéro n'existe pas

Pour autant, les risques de contamination existent puisque les usagers du camping peuvent très bien sortir puis revenir dans l'établissement en étant infectés par le virus. À en croire Jean-Baptiste Dagréou, cela resterait très à la marge. "Le risque zéro n'existe pas, mais là au moins, les gens qui viennent ne sont pas positifs à l'instant T", explique-t-il.

Alors, la fréquentation va-t-elle en pâtir ? Pour l’instant, les annulations sont quasiment inexistantes. "Sur cinquante mails, nous n'avons qu'une annulation", ajoute Jean-Baptiste Dagréou, qui précise que ceux qui annulent leur séjour ne peuvent pas être remboursés. Pour l'essentiel des demandes, il s'agit de renseignements au sujet de l'application du "pass sanitaire". Enfin, pour scanner les QR-codes des clients, certains gérants de campings doivent acheter des téléphones.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème