logo

Sondage

Croyez-vous à un nouveau confinement en 2021 ?

Accident de car de Rochefort en 2016 : non-lieu requis pour la société Eiffage

Accident de car de Rochefort en 2016 : non-lieu requis pour la société Eiffage

Jeudi 02 septembre à 16h20

actualite

Le parquet de La Rochelle a rendu son réquisitoire définitif. Seul le chauffeur sera présenté devant la justice.

C'est un coup dur pour les familles des victimes de l’accident de car de Rochefort, qui avait coûté la vie à six adolescents le 11 février 2016. La société Eiffage, propriétaire du camion benne dont la ridelle avait cisaillé le car, ne devrait pas être inquiétée devant le tribunal. Le parquet de la Rochelle a rendu son réquisitoire définitif. Il requiert le renvoi du chauffeur du camion devant le tribunal judiciaire pour homicides et blessures involontaires, mais contrairement à ce qu’espéraient les parties civiles, la société Eiffage n’est pas poursuivie et fait l’objet d’un non-lieu. Elle avait fait appel de sa mise en examen et a donc obtenu gain de cause.

Le parquet précise que c’est un non-lieu pour "insuffisance de charges considérant notamment qu’aucune norme en vigueur au moment de l’accident n’imposait clairement à l’entreprise une obligation d’équiper le véhicule de dispositifs d’alerte". Seul le chauffeur se retrouvera sur le banc des prévenus. (©photo : Demoiselle FM)


La colère des familles

Eiffage ne devrait donc pas être inquiétée, ce qui révulse Mathieu, le frère de Bastien, qui a perdu la vie dans ce terrible accident. "Je trouve ça dégueulasse, tout simplement", regrette-t-il. "Pour moi, ils sont responsables de l'entretien de leur véhicule, qui n'était pas aux normes". Pour Mathieu, le chauffeur ne peut pas être le seul responsable de ce drame. Mathieu est particulièrement remonté contre le géant du BTP, qui n’a pas vraiment montré d’empathie envers les familles.

"Le chauffeur avait envoyé un courrier aux familles au début, mais pas Eiffage, rien du tout", déplore-t-il. Pourtant, selon lui, "tout démontre que la société a sa part de responsabilité, mais au final elle va s'en sortir comme si ce n'était pas grave pour Eiffage", peste-t-il. Le procès de l’accident de car de Rochefort devrait se dérouler l’année prochaine devant le tribunal judiciaire de la Rochelle-Rochefort.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème