logo

Sondage

Éolien en mer au large d'Oléron : pour ou contre ?

Charente Maritime : les médecins du SAMU remontés contre le projet de loi MATRAS

Charente Maritime : les médecins du SAMU remontés contre le projet de loi MATRAS

Lundi 11 octobre à 15h10

actualite

Le projet de loi pourrait remettre en cause l'expérimentation SAS, Service d'Accès aux Soins, avec le numéro 113.

Les médecins urgentistes du SAMU de La Rochelle-Rochefort ont brandi la semaine dernière la menace d’une grève dure, contre le projet de loi MATRAS. Il vise à redéfinir le fonctionnement des appels d’urgence, avec la suppression du numéro 15 du SAMU, au profit d’un numéro de secours unique géré par les pompiers : le 112.

Finalement, les travaux parlementaires n’ont pas abordé ce sujet délicat, mais les médecins restent vigilants, ils mettent en avant le 113, un numéro SAS, Service d’Accès aux Soins. Une plateforme unique santé en cours d’expérimentation dans les SAMUS de Bordeaux, Poitiers et Angoulême. Un modèle à suivre pour les médecins du groupe hospitalier de la Rochelle-Rochefort.


Un numéro unique pour les urgences santé: le 113.


Le docteur Sophie Perrotin, est responsable du Samu 17 ajoute: "ce que l'on souhaite, c'est un numéro unique santé, il a été validé dans le pacte de refondation des urgences. Le risque si il n'y a pas cette régulation, c'est que des gens soient transportés aux urgences sans qu'on ait pu proposer d'autres alternatives, tout le monde n'a pas à venir aux urgences."

Les médecins demandent au gouvernement de préserver le modèle Français de médecine d'urgence qui repose sur la régulation médicale du SAMU, et la mise en place du numéro d'urgence commun 113, pour toutes les urgences santé.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème