logo

Sondage

Cet hiver, ski ou pas ski ?

Charente-Maritime : une note touristique environnementale pour les meublés

Charente-Maritime : une note touristique environnementale pour les meublés

Vendredi 22 octobre à 14h55

actualite

C'est une première. Un cabinet propose aux propriétaires de meublés de tourisme de noter leurs logements.

Une note environnementale pour les meublés de tourisme. C’est l’idée développée par le cabinet "ABCD Tourisme", en partenariat avec Charentes Tourisme. Le principe est très simple, à l’image du nutri-score pour les aliments : plus vous respectez l’environnement, meilleure est votre note. Les propriétaires de meublés peuvent ensuite apposer leur étiquette sur leur site internet et leur logement. Reportage, Paul Nouzarede :

Le dispositif permet de calculer l’impact environnemental des séjours des voyageurs. Gazs à effet de serre, électricité, eau,… Tout y passe. Les propriétaires doivent seulement répondre à un questionnaire. "Des questions qui vont pouvoir se calculer, comme le nombre de kilowattheures d'électricité ou le nombre draps et leur durée de vie, ou encore de savoir si l'on a un lave-vaissele", explique Margareta Avermaete, la directrice d’ABCD Tourisme.


Vers un tourisme de plus en plus durable

Grâce à la magie des outils numériques, une note va pouvoir être déterminée. Un A si votre logement est très respectueux de l’environnement, un E s’il l’est beaucoup moins. Pour Stéphane Villain, le président de Charentes Tourisme, l’objectif est bien que les propriétaires s’orientent vers un tourisme plus durable. "C'est bien que cette étiquette arrive, ça permettra aussi d'améliorer son équipement", précise-t-il.

Et les propriétaires ont tout intérêt à s’intéresser de près à cette étiquette environnementale. "Une étude a montré que deux-tiers des visiteurs regardent si l'équipement est dans ces normales-là", ajoute Stéphane Villain, qui pense que c'est très bien "de s'y coller dès maintenant". L’étiquette est valable 5 ans. Pour se l’offrir, les propriétaires de meublés de tourisme doivent s’acquitter de 250 euros. (©photo : Charentes Tourisme)

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème