logo

Sondage

Cet hiver, ski ou pas ski ?

Agglomération de Saintes : du changement dans la politique des déchets

Agglomération de Saintes : du changement dans la politique des déchets

Mardi 26 octobre à 11h27

actualite

La Communauté d'Agglomération de Saintes a exposé les nouveautés.

Désormais, l’été, les poubelles noires seront ramassées toutes les semaines en porte-à-porte dans l’agglomération de Saintes. C'est l'une des nouveautés annoncées par les élus de la Communauté d'Agglomération. Après une phase de test concluante cet été, il est donc décidé de passer à une collecte hebdomadaire entre mi-juin et mi-septembre. (©photo : Demoiselle FM - P. Nouzarede)

Pour Jérôme Gardelle, vice-président de l’agglomération chargé des déchets, "le service est bien utilisé et les communes sont demandeuses". Le reste de l'année, le ramassage se fera toutes les deux semaines, comme habituellement. "C'est vrai que l'été, avec les restes de repas ou de fruits de mer, ça peut sentir mauvais donc la collecte hebdomadaire peut limiter la gêne", ajoute-t-il.


Des nouveautés

Parmi les autres nouveautés, la collecte des déchets de l'amiante. L'agglomération propose des rendez-vous pour que les particuliers - et non les professionnels - puissent déposer ces déchets. Comme l'amiante peut représenter un danger, la collectivité fournit, au préalable, des équipements de protection et un big bag. Voici le numéro pour prendre rendez-vous : 05 46 98 07 19.

La Communauté d'Agglomération va aussi instaurer une nouvelle collecte de matériaux : le polystyrène. "Avec les confinements et la progression du commerce en ligne, les cartons remplis de polystyrène ont été plus nombreux", explique Jérôme Gardelle. Il y aura donc une benne spécifique pour le polystyrène, qui sera ensuite compressé puis recyclé grâce à une entreprise locale.


La question des biodéchets

À partir du 1er janvier 2024, c’est la loi, les collectivités devront proposer une solution de tri des biodéchets. L’agglomération de Saintes est plutôt précurseur sur le sujet. Il y a déjà la redevance incitative pour une partie de la population, où les habitants paient selon le nombre de levées. Aussi, à Saintes, Chermignac et Thénac, il y a une expérimentation pour une collecte des biodéchets en porte à porte, et ça a bien fonctionné. D'ailleurs, ça se poursuit sur la ville-centre. Pour autant, l’agglomération n’est pas encore tout à fait prête pour l'échéance du 1er janvier 2024.

Selon Jérôme Gardelle, "il faut réinterroger le dispositif et le compléter, car il y a quelques trous dans la raquette". L'élu pense notamment aux nouveaux habitants qui ne se voient pas délivrer de composteur individuel, par exemple. "On va aussi évaluer, sur la ville de Saintes, la pertinence de l'installation de composteurs partagés", ajoute-t-il.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème