logo

Sondage

Cet hiver, ski ou pas ski ?

Covid-19 en Charente-Maritime: les directeurs d'hôpitaux et de l'ARS s'expriment

Covid-19 en Charente-Maritime: les directeurs d'hôpitaux et de l'ARS s'expriment

Mercredi 12 janvier à 17h27

actualite

La situation épidémique reste encore sous contrôle, mais les services de réanimation sont très sollicités.

En pleine cinquième vague de Covid-19, les centres hospitaliers se trouvent dans une situation particulièrement compliquée. L'Agence Régionale de Santé a fait un nouveau point ce mardi 11 janvier 2022. Le taux d'incidence bat un nouveau record pour s'établir à plus de 1.600 cas pour 100.000 habitants, soit plus de 10.500 personnes contaminées sur les sept derniers jours.

Au total, à la fin de la première semaine de janvier, 119 personnes sont hospitalisées (52 entrées et 23 fins d'hospitalisations) dont 19 en réanimation (la moitié des lits de réa dans le département). L'ARS confirme qu'en moyenne, 90% des lits de réanimation sont occupés par des personnes non-vaccinées. (©photo d'illustration : Demoiselle FM)


Les hôpitaux de La Rochelle et Rochefort sous tension

À La Rochelle, 42 personnes sont hospitalisées à cause du virus, et 15 le sont à Rochefort. Beaucoup de monde à prendre en charge, alors que parallèlement les hôpitaux manquent de personnel soignant, ce qui affecte leur activité. "Nous avons été obligés de déprogrammer à peu près 30% de notre activité chirurgicale", précise Pierre Thépot, le directeur du Centre Hospitalier de La Rochelle.

Le groupe hospitalier compte 12 personnes en réanimation. Dix d'entre eux n’ont pas leur schéma vaccinal complet. "C'est une indication qui prouve que le vaccin protège des formes graves, mais on n'a de cesse de le rappeler", ajoute Pierre Thépot. En revanche, concernant les personnes hospitalisées qui ont une forme moins grave du Covid-19, difficile de savoir la part de patients qui n’ont pas de schéma vaccinal complet.


Une situation relativement maîtrisée à Saintes

Le directeur du Centre Hospitalier de Saintes, Fabrice Leburgue, dresse un constat légèrement différent que son homologue de La Rochelle. "La situation est contrôlée", dit-il. Pour autant, la tendance est similaire dans les services de réanimation. La moitié des personnes y sont à cause du Covid-19. Dans la quasi-totalité des cas, elles ne disposent pas d'un schéma vaccinal complet. "C'est ce qu'on retrouve partout ailleurs en France, on le retrouve à Saintes", précise Fabrice Leburgue, qui souligne que les patients en réa ont majoritairement entre 60 et 75 ans.

Les cas de Covid-19 sont suffisamment nombreux pour obliger l'établissement à reporter des opérations de chirurgie. C'est le cas pour 10 à 30% des opérations. Depuis deux ans d’ailleurs, quinze lits de chirurgie ont été supprimés pour les remplacer par des lits de médecine liée à l’activité Covid. "Jamais la chirurgie n’a retrouvé son fonctionnement normal", souligne Fabrice Leburgue.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème