logo DAB+

Sondage

Davantage de TER, vous êtes

Île d'Oléron : les campings bons élèves en matière de tri des biodéchets

Île d'Oléron : les campings bons élèves en matière de tri des biodéchets

Mercredi 20 juillet à 14h34

actualite

Une quarantaine de campings disposent de composteurs et distribuent aux vacanciers des bio-seaux.

Des campings de l’île d’Oléron s’engagent pour le tri des biodéchets. L’AOHPA, l’Association Oléronaise de l’Hôtellerie de Plein Air, fait figure de très bonne élève. Elle finance, avec l’ADEME, des formations pour les salariés et du matériel pour les touristes, de façon à proposer des solutions de tri des biodéchets. Ces derniers représentent un tiers de la poubelle grise en moyenne.

Au total, 45 campings de l’île sont équipés en bio-sceaux et composteurs. Il n’y a pas que les locaux qui font des efforts sur Oléron. Les vacanciers, eux aussi, sont sensibilisés. "Quand on est vacancier, on reste citoyen donc on fait attention au tri", explique Mathieu Anglade, directeur régional adjoint de l’ADEME.


Une solution pour tous

Chaque camping trouve une solution pour que le tri des biodéchets se fasse le plus naturellement. En clair, très souvent, les établissements disposent de bio-seaux et de composteurs. Pour l'instant, le message passe bien. Les vacanciers sont réceptifs. Certains, même, viennent dans ces campings et pas un autre parce qu’il y a justement une solution pour les biodéchets.

"Quand vous arrivez au camping, on vous distribue des bio-seaux en vous sensibilisant", argumente Sylvie Chastanet, présidente de l’AOHPA et directrice de camping. Les vacanciers n'auront plus qu'à se déplacer dans le point d'apport volontaire situé dans l'établissement pour jeter ces biodéchets. Pour l'opération, l’AOHPA investit 500.000 euros, dont 200.000 de l’ADEME.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème