logo DAB+

Sondage

Davantage de TER, vous êtes

Tonnay-Charente : "Nous serons amenés à bouger sur les taxes"

Tonnay-Charente : "Nous serons amenés à bouger sur les taxes"

Mercredi 26 octobre à 14h59

actualite

Le maire de Tonnay-Charente assure qu'il va bien falloir combler la hausse des prix de l'énergie.

Comment les communes vont-elles absorber la hausse des prix de l’énergie ? Illustration à Tonnay-Charente. La ville est elle aussi confrontée à l’augmentation. "Les prévisions ne sont pas très agréables", souligne le maire Éric Authiat. Toutes les dépenses de fonctionnement sont étudiées à la loupe.

Déjà, la municipalité va éteindre l’éclairage public sur tous les axes de 23h à 5h30 du matin. Mais y aura-t-il d’autres mesures ? Les taxes locales, par exemple, vont-elles augmenter ? "Je suis ouvert à tout. Nous serons très certainement amenés à bouger sur les taxes", explique Éric Authiat, assurant tout de même que le prix des repas dans les écoles ne bougera pas cette année.


L'extinction de l'éclairage public élargie

Il y a aussi des pistes pour économiser de l'énergie. La municipalité réfléchit par exemple à installer des ombrières photovoltaïques sur le parking du boulodrome. "Un moyen de produire de l'énergie", souligne Éric Authiat.

Par ailleurs, la commune va étendre l'extinction de l'éclairage public nocturne. Plus aucune voie ne sera désormais épargnée. La municipalité lance, elle aussi, son plan d’économies d’énergie. Chaque dépense compte à l’heure de la hausse des prix de l’électricité et du gaz. Jusque-là, les lampadaires étaient déjà éteints une partie de la nuit, mais pas sur toutes les avenues. La commune va donc aller plus loin.

"Tout sera éteint entre 23 heures et 5 heures 30 du matin", précise Éric Authiat. Pour l’instant, difficile de connaître exactement le montant des économies réalisées grâce à l’extinction. À noter aussi que les trois quarts des ampoules sont à changer pour les passer en LED.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème