logo DAB+

Sondage

Davantage de TER, vous êtes

Charente-Maritime : un deuxième contrat pour le marais de Brouage

Charente-Maritime : un deuxième contrat pour le marais de Brouage

Mercredi 13 septembre 2023 à 14h17

actualite

Le deuxième contrat de progrès territorial va permettre de soutenir l'élevage extensif dans le marais.

Favoriser le maintien de l’élevage extensif dans le marais de Brouage. C’est l’un des grands objectifs du deuxième contrat de progrès territorial 2023-2024 qui a été signé ce mardi 12 septembre à la halle aux Vivres, par le Syndicat mixte de la Charente Aval, l’Agence de l’eau Adour-Garonne, l'état, la région et le département.

Le premier contrat reposait sur deux piliers: la gestion de l’eau et la préservation de la biodiversité. Ce deuxième document permet de poursuivre les actions déjà engagées : curage de 239 kilomètres de fossés, création de 23 ouvrages hydraulique, arrachage de jussie sur 36 kilomètres de canaux ou encore poses de sondes hydrométriques. Le tout en mettant donc l’accent sur l’élevage et l’aide aux professionnels, à travers 31 actions.

Jean-Marie Gilardeau., le président de l’Association Pastorale des Marais de Brouage, nous en livre quelques unes. "C'est faire en sorte que les animaux soient contenus dans les parcelles avec la rénovation des barrières, la réhabilitation des voies de dessertes qui sont en très mauvais état, une politique de transmission des exploitations, et la mise en place d'un atelier de découpe pour permettre aux éleveurs de procéder à de la vente directe".

Entre 1.500 et 2.000 animaux, surtout des bovins, et quelques chevaux, évoluent au sein du marais de Brouage. Le deuxième contrat représente un montant de 4 millions 870.000 euros, c'est plus que le premier qui s’élevait à 3 millions 200.000 euros.

Partagez cet article

Les plus vus

Indisponible

Autres articles dans le même thème