Saintes : la Préfecture annule le premier "Fest'ink tattoo"

Saintes : la Préfecture annule le premier "Fest'ink tattoo"

Mercredi 22 juillet à 17h24, par Paul Nouzarede

Le "Fest'ink tattoo" de Saintes devait connaître sa première édition le week-end du 25 et 26 juillet à l'Espace Mendès-France. Entre 600 et 1 000 personnes étaient attendues sur les deux jours. 

Mais le Préfet de la Charente-Maritime, par son décret du 16 juillet, annule l'événement. Le document stipule que ce genre de salon n'est pas autorisé à se tenir dans ce type de salle, en raison des mesures sanitaires.


"Un choc et une grosse déception"

Pour Caroline Charreaudeau, organisatrice de la manifestation avec son conjoint, le coup est rude à encaisser. "Nous ne l'avons appris que quatre jours avant le début de notre événement", explique-t-elle. 

C'est en fait la mairie de Saintes qui a prévenu les organisateurs, en indiquant que la Préfecture avait publié ce décret. Au total, 46 tatoueurs devaient venir de toute la France, en plus des autres exposants. "Sur le moment, on a la sensation qu'un an de travail tombe à l'eau, mais on ne peut que rebondir", assure Caroline Charreaudeau.

Les billets déjà commandés seront intégralement remboursés.

Ma station
Agenda
Podcasts
Le TOP 40