Corps retrouvé sans tête à St-Laurent-de-la-Prée : affaire élucidée

Corps retrouvé sans tête à St-Laurent-de-la-Prée : affaire élucidée

Jeudi 18 juin à 16h37, par Paul Nouzarede

L'affaire avait suscité une très vive émotion dans la commune de Saint-Laurent-de-la-Prée. Le 9 juin 2019, le corps sans vie de Françoise Vrillait avait été découvert sans tête et sans mains par des promeneurs dans une zone boisée de la commune. Un an après, l'affaire est, semble-t-il, résolue.

Le gardien de la résidence séniors "Les sénioriales", à Saint-Laurent-de-la-Prée, a été interpellé le 16 juin 2020. Il a reconnu avoir violé et tué la victime. Il explique aussi avoir mutilé le corps, par panique, pour retarder l'identification.


UN AN DE RECHERCHES

Françoise Vrillaud avait disparu le 24 mai 2019. Les militaires avaient alors organisé des battues pour tenter de la retrouver. En vain. Aucune piste n'avait alors été épargnée. Et celle menant est donc confirmée.

Selon le parquet de La Rochelle, le gardien avait adopté un comportement suspect au moment de l'annonce du décès de Françoise Vrillaud. Et son ADN avait aussi été retrouvé sur la défunte. Le quadragénaire a été mis en examen pour meurtre précédé d'un autre crime et atteinte à l'intégralité d'un cadavre.

Autres articles dans le même thème

Ma station
Agenda
Podcasts
Le TOP 40