logo

Sondage

COVID : Prêt(e) pour un reconfinement général ?

Rochefort : un garage clandestin découvert par la police

Rochefort : un garage clandestin découvert par la police

Samedi 14 novembre à 07h46

faits divers

En activité depuis plus de dix ans, le propriétaire réparait des voitures "au noir".Préjudice estimé : environ 100.000 euros.

Un véritable travail de fourmi des enquêteurs, qui ont mis un terme à l'activité frauduleuse d'un homme, âgé de presque 60 ans. L'individu avait pignon sur rue. Il réparait des voitures dans son "vrai garage professionnel" équipé d'un atelier et de l'outillage nécessaire.

L'homme exerçait depuis une dizaine d'années dans le secteur de l'Avenue d'Aunis, à Rochefort. Il était connu grâce au bouche à oreille, et avait plus d'une centaine de clients. L'enquête des forces de l'ordre a débuté en septembre 2019, et le faux garagiste a été arrêté le 22 juin 2020. Une affaire pour le moins atypique, qui a nécessité l'intervention du GIR, le Groupement d'Intervention Régionale.


Des pièces de véhicules retrouvées dans le faux garage. (©photos : Police Nationale de Charente-Maritime)

100.000 euros de fraude aux cotisations

Tout a débuté par un signalement d'un client mécontent. "Il nous a signalé des vices cachés sur un véhicule qu'il avait acheté à ce faux garagiste", explique Jérôme Jean, brigadier-chef et officier de police judiciaire. Le faux garage a ainsi été localisé, et les forces de l'ordre ont pu établir les allées et venues des clients.

Des investigations en matière économique et financière ont été lancées, en lien avec, notamment, les services de l'URSSAF. La fraude aux cotisations approche les 100.000 euros. "C'est du travail dissimulé", explique Tony Chatelier, inspecteur et référent régional à l'URSSAF. L'individu, convoqué devant la justice en juin prochain, encourt jusqu'à trois ans de prison et une amende de 45.000 euros.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème