Assises : il comparait à 87 ans pour avoir tué sa femme

Assises : il comparait à 87 ans pour avoir tué sa femme

justice Vendredi 29 juin 2018 à 07h49

C'est libre que Pierre Estellon répond de son geste mûrement prémédité, en 2013 à Saint-Georges de Didonne.

Au premier jour de l'audience, les deux filles de l'accusé ont raconté le calvaire de leur père. Humilié et dominé par son épouse grabataire, il devait aussi faire face à la schizophrénie paranoïaque de son fils ( décédé depuis). "On ne le reconnaissait plus, a dit une de ses filles, il avait perdu 8 kilos. On ne sait pas comment il a pu la supporter". Sourd, Pierre Estellon assume son geste. Il avait déclaré pendant l'enquête : "J'ai pris une petite masse et toc. Elle a crié plusieurs fois, puis plus rien."

Article publié par Arnaud Develde

Ma station
Agenda
Podcasts
Le TOP 40