logo

Sondage

COVID : les discours sont-ils trop anxiogènes ?

Meurtre sordide à La Vallée : le procès s'ouvre aux assises

Meurtre sordide à La Vallée : le procès s'ouvre aux assises

Samedi 10 octobre à 09h56

justice

Loïc Duran est accusé du meurtre de sa sœur, Estelle, en septembre 2016. Une affaire sordide sur fond d'héritage.

L'histoire avait suscité l'émotion dans la petite commune de La Vallée, en septembre 2016. Le corps d'Estelle Duran, 45 ans, avait été retrouvé démembré au domicile des parents décédés de la victime. Le frère, Loïc, doit se présenter devant la Cour d'Assises de la Charente-Maritime à Saintes à partir de ce lundi pour trois jours de procès. Il est accusé du meurtre de sa sœur. 

Le 5 septembre 2016, Estelle et Loïc se donnent rendez-vous. Et c'est à partir de ce jour-là que les membres de la famille n’ont plus de nouvelles d’Estelle. Ils décident de lancer un avis de recherche sur les réseaux sociaux. Deux jours plus tard, une procédure pour disparition inquiétante est ouverte. Les investigations mènent les enquêteurs à La Vallée, au domicile des parents d’Estelle, aujourd’hui décédés. Des traces de sang, et une partie du corps d’Estelle sont découverts. 

L'accusé nie être le meurtrier

D’autres parties du corps sont retrouvées, partiellement calcinées. Mais une partie reste encore aujourd’hui introuvable. Très vite, les soupçons se portent sur Loïc, âgé alors de 39 ans. Il est en conflit avec sa sœur, et il avait rendez-vous avec Estelle le 5 septembre, jour de la disparition. Il est certainement le dernier à avoir vue Estelle vivante. Loïc est alors interpellé, placé en garde à vue 48 heures, mis en examen pour meurtre, puis placé en détention provisoire. 

Pourtant, Loïc nie être responsable de la mort de sa sœur. Le parquet de La Rochelle indique cependant que la juge d’instruction a retenu "l’existence d’indices graves et concordants". En précisant que Loïc a reconnu avoir eu une dispute avec sa sœur ce fameux 5 septembre. Le sujet de la dispute portait sur la succession familiale suite aux décès de leurs parents.

Un procès à suivre jusqu'au mercredi 14 octobre, date du verdict de la Cour d'Assises, sur Demoiselle et www.demoisellefm.com

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème