Les handballeuses rochefortaises défaites à domicile

Les handballeuses rochefortaises défaites à domicile

Dimanche 08 mars à 20h20, par Patrick Adriaenssens

Initialement prévue le 22 Février, la rencontre face à Rochefort avait
du être repoussée pour cause de Coupe de France. Finalement, les deux
sévriennes ont effectué le déplacement ce vendredi soir, une journée de
la semaine peu commune pour un match de championnat, mais les joueuses
de Yoann Moigné ne l’ont pas regretté. Elles s’imposent largement sur le
score de 20 à 28 et du coup elles se replacent dans la course au
maintien. Le début de la rencontre n’est portant pas à leur avantage.
Les deux équipes se rendent coup pour coup durant le premier quart
d’heure dans une rencontre à l’intensité plutôt faible. Au bout de vingt
minutes, les prahecquoises vont prendre l’ascendant sur les maritimes
une première fois. Grâce à une défense plus agressive, elles vont
stopper les offensives adverses et profiter de plusieurs interceptions
pour mener au score 9 à 12 à la vingt deuxième minute. Les
rochefortaises ne baissent pas les bras pour autant et vont même réussir
à revenir dans le match en toute fin de première mi temps. A la pause,
Prahecq vire en tête avec un seul but d’écart. (14 à 15).
Mais au
retour des vestiaires, les maritimes ne sont plus dans l’allure : » Il y
avait une forme de résignation. Les filles ont pensé qu’elles n’y 
arriveraient pas » commentait le coach rochefortais. La défense des deux
sévriennes paie et Prahecq prend alors le large. En l’espace de dix
minutes, les visiteuses infligent un sévère 6 à 1 à leur adversaire : »
Nous étions plus soudés en défense pour mieux protéger notre but »
confiait Yoann Moigné «  Du coup, nous étions plus sereins car nous
savions que les attaques adverses n’aboutissaient pas systématiquement à
un but ». Les rochefortaises en effet restent stériles devant les cages
adverses et vont être menées de dix buts à cinq minutes de la fin de la
rencontre. Malgré une réaction d’orgueil dans les derniers instants,
les joueuses de Nicolas Botton ont du se résigner à la défaite. Le
bonheur des uns faisant le malheur des autres, Prahecq s’est donc donné
une belle bulle d’oxygène au classement tandis que Rochefort se prépare à
une fin de saison anxiogène.

Ma station
Agenda
Podcasts
Le TOP 40