logo

Sondage

Aimeriez vous une page Facebook spéciale Studiosports?

Le Stade Rochelais Rupella défait à Toulouse

Le Stade Rochelais Rupella défait à Toulouse

Dimanche 14 mars à 20h25

sports

Les hommes de François Sence battus dans les prolongations 73 à 68. ( Stéphane Boisson).

Petit coup de bluz pour Rupella sur les bords du canal du Midi.
Au terme d'une rencontre de haute volée, avec un suspense digne d'un film hollywoodien, les basketteurs rochelais ont craqué dans le money time. Les maritimes s'attendaient à une rencontre compliquée après une semaine à l'isolement et deux matches reportés face à Tarbes puis Bordeaux pour présence de cas contacts au Covid dans l'équipe.
Pour cette affiche du haut de tableau, face au plus petit budget de N1, et aussi l'une des plus jeunes formations de la poule, les joueurs de François Sence ont dû composer avec un meneur adverse de haute volée, une gâchette: Faycal Sahraoui, capitaine, ancien rochelais durant 8 saisons.
Un début qui ne commence pas forcément sous les meilleurs hospices 5-0 pour les toulousains. François Sence réajuste très vite l'équipe par des prises de risques.
Un premier Quart-Temps alors maîtrisé 18-13.

                                                  Les rochelais à la "castagne" en seconde période

4 paniers à 3 points, cela a le don de remettre en selle l'équipe de Stéphane Dao, ajoutée à une adresse retrouvée au Petit Palais des Sports pour les occitans. La balance penche côté haut-garonnais pour cette première Mi-Temps 35-33.
L'alternance dans le jeu entre défense de zone et individuelle, un Gaëtan CLERC qui prends le jeu à son compte, auteur de 16 points hier soir et Arnaud Thinon le combattant envoient Rupella en prolongations (64-64). 5 minutes de jeu supplémentaires d'un match qui tient toutes ses promesses.
Ce money-time commence par de la fébrilité: à toi, à moi, tirs ratés perte de balles, les organismes sont mis à mal des deux côtes
L'équipe la plus lucide, c'est certain va l'emporter...
Le manque d'adresse aux lancers francs va faire défaut 8 sur 17 soit 47%, trop peu pour rivaliser, malgré un nouveau double-double (11 points-11 rebonds) du maître Ronald Anderson.
Défaite 73-68. Ce soir les violettes peuvent chanter pour les toulousains: ici, si tu cognes, tu gagnes.
Un enchainement marathon vient de débuter pour les maritimes: 10 matches jusqu'au 17 avril pour terminer cette phase. Il va falloir du physique, du coffre et bien sur inscrire quelques shoot pour atteindre le haut du panier!!!

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème