logo

Sondage

Cet hiver, ski ou pas ski ?

Rugby: Rochefort tombe lourdement face à Bergerac

Rugby: Rochefort tombe lourdement face à Bergerac

Dimanche 24 octobre à 19h21

sports

Les saristes se sont inclinés 20 à 45 sur leur pelouse du stade Henri Robin. ( Vidéo).

 La rencontre part sur un rythme élevé, peut-être trop pour les saristes, cueillis à froid et qui encaissent un essai dès la deuxième minute par Batistello. Ce dernier vient conclure un superbe mouvement des lignes arrières dordognaises. On pense à un faux départ des maritimes mais quatre minutes plus tard, Giraud aplatit en terre promise à son tour. En un quart d’heure, Rochefort encaisse trois essais. La réaction maritime finit par arriver à la demi-heure de jeu. M’Bodji conclut un gros forcing de ses coéquipiers par un essai rageur. La pause intervient sur le score de 10 à 19.

                                                              A la pause l'espoir demeure


A la reprise, Rochefort met la pression par son pack d’avants mais se heurtent à une grosse densité physique de Bergerac : » On a joué contre une équipe qui était un niveau au dessus de nous, si ce n’est pas deux » déclarait Gérald Merceron. «  On a trop joué à la baballe. On ne peut pas dire aux joueurs ce qu’ils doivent faire sur chaque action. C’est impossible. Ils doivent se responsabiliser ». Le pack rochefortais tente alors d’imposer l’épreuve de force en début de seconde période, mais l’ouvreur néozélandais Matt Farmer ruine les espoirs des maritimes en inscrivant un nouvel essai peu avant l’heure de jeu, imité presque aussitôt par Costes : » Nous voulions effacer la frustration du match face à Sarlat » lâchait Romain Teulet « Ce n’était pas évident de venir chercher cinq points à Rochefort mais les gars sont des compétiteurs ». A dix minutes du coup de sifflet final, Azema inscrit le second et dernier essai rochefortais. Les maritimes tentent le tout pour le tout pour rentrer dans le bonus défensif mais leurs attaques trop stériles sont contrées et l’arrière Volte clôture la partie par un essai de quatre-vingt mètres : » Je savais que l’on finirait par prendre cinquante points cette saison » concluait Gérald Merceron. «  J’espérai que cela n’arriverait pas à domicile ».

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème