logo

Sondage

Davantage de TER, vous êtes

Rugby Fédérale 2: Rochefort loupe le coche

Rugby Fédérale 2: Rochefort loupe le coche

Dimanche 20 février à 21h20

sports

Les rugbymen rochefortais ont été battus ce week-end par Causse Vézère sur le score de 20 à29. (Vidéo).

Gérald Merceron l’avait bien signalé le semaine dernière à l’entrainement : » Cette rencontre sera cruciale pour la suite du championnat ». Est ce l’enjeu donc qui a tétanisé ses joueurs, toujours est il que les saristes sont passés  à côté de leur match. Lors de la rencontre Aller, les Rouge et Noirs avaient manqué d’engagement selon les dires des entraineurs. Cette fois, ils ont pris le match à l’envers. Face au vent en première période, le SAR met du cœur à l’ouvrage mais a tendance à trop se précipiter et se complique la tâche. Résultat, trop de fautes sont commises et Barboutié le buteur adverse va alimenter son équipe en points précieux, réussissant quasiment un sans faute avec cinq pénalités inscrites : » On savait que c’était une grosse équipe » commentait Cédric Leite , le coach corrézien «  Ils ont des lignes arrières très joueuses. Nous avons organisé notre jeu sur la défense ». Et cela à payer. A la  demi-heure, un beau mouvement des trois quart amène Cailleaud en terre promise. Les maritimes rentrent aux vestiaires sur le score de 3 à 19.
A la reprise, le scénario des quarante premières minutes se répète. Les rochefortais balbutient leur rugby et ne respectent pas les consignes des coaches. Pour Lorenzo Conio, le carton rouge infligé à Takosi en début de rencontre  a fait partir l’équipe « en vrille » selon ses termes. Les corréziens vont pourtant encaisser plusieurs cartons blancs mais cet avantage numérique ne profite pas aux Rouge et Noir. Pire, Causse Vézère va même marquer un second essai.  Ce n’est qu’en fin de partie que les maritimes se réveillent. Jarrosay réussit à aller à dame à deux reprises en dix minutes : «  Quand on accélère, on est dangereux » commentait Gérald Merceron. Mais il est trop tard, et le SAR quitte le terrain sur un zéro pointé pour ce week-end : » C’est une grosse déception » concluait Gérald Merceron «  On loupe encore le coche. On se voit peut être trop beau ». La fin de saison va être compliquée avec des déplacements  chez des gros de la poule comme Bergerac et Belvés et la réception de Sarlat qui fait toujours office d’ogre cette saison. Une place dans le Top 6 va demander maintenant une implication de tous les instants.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème