logo DAB+

Sondage

Davantage de TER, vous êtes

Kick Boxing: Delphine Guénon championne du Monde

Kick Boxing: Delphine Guénon championne du Monde

Dimanche 12 juin à 23h38

sports

La boxeuse saintaise s'impose face à l'allemande Aylina Engel.

Delphine Guénon s'est imposée samedi soir au Grand Coudret en catégorie ISKA K1 (-53,5kg) au terme d'un combat âpre. Son entraineur Brahmi  Hanafi a tenu à apporter quelques précisions sur la victoire de son athlète. Il a donc publié le texte suivant:"

"Je souhaitais revenir sur le championnat du monde que
Delphine a remporté hier soir, car de nombreuses personnes ont du quitter le
Grand-Coudret avec pas mal d’incompréhension sur la victoire de Delphine.
L’explication est simple : nous pratiquons du K-One, pas de la boxe
anglaise. Alors certes le combat était très serré et cela se joue sur le fil,
je ne vais pas le nier, et l’Allemande était très puissante, ce que nous
savions avant le combat. Notre stratégie était de ne pas rester en face, tourner
autour d’elle et marquer des points en jambes et en poings. On a touché en
poings puisqu’elle a ‘’mouché rouge’’ et saigné du nez, même si ces coups en
poings étaient moins répétés en anglaise, mais en jambes, à chaque fois on a
touché en low-kick, front-kick et en middle. C’est cela qu’il faut retenir et
que les juges, surtout, ont retenu. Dominer et mettre la pression, comme dans
d’autres sports, n’est pas gagner ! Lorsque le combat est très serré comme
hier soir, la polyvalence pieds et poings est primordiale, c’est la base du
K-One. L’Allemande était très forte mais n’a pas assez boxé en jambes…


Round
par round 
: le premier est assez timide des deux côtés, c’était
le fameux round d’observation. Les 2e et 3e et troisième
sont remportés par l’Allemande, mais Delphine revient bien sur les 4e
et 5e et marque ses points qui ont fait la différence.


En
cas d’égalité, ce qui ne peut pas arriver dans un championnat du monde, c’est
cette dominance pieds et poings qui sera retenue par les juges pour savoir qui
a combattu avec les deux avec des combinaisons.




Les
novices ont pu être perturbés par la décision, ce que je comprends, mais il n’y
a pas eu de vol, ni d’arbitrage à la maison. Les juges internationaux présents
connaissent leur travail et ne nous ont pas avantagé. Il y a simplement des
règles dans le K-One qu’il faut appliquer pour l’emporter. Delphine a gagné ce
combat ‘’à la dure’’ et on savait que ce serait le cas puisque c’était un
championnat du monde. Elle a beaucoup travaillé pour ça et le fait d’avoir
gagné ce combat dans la difficulté est d’autant plus méritoire.»

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème