logo

Sondage

Aimeriez vous une page Facebook spéciale Studiosports?

Rupella-La Rochelle réalise un bon coup aux Sables d'Olonne. ( Stéphane Boisson)

Rupella-La Rochelle réalise un bon coup aux Sables d'Olonne. ( Stéphane Boisson)

Dimanche 28 mars à 20h40

sports

Les basketteurs rochelais s'imposent sur les terres vendéennes 66 à 60.

Décidement cette ville est le terrain de jeu favori des sportifs de la cité maritime, Yannick Bestaven peut en témoigner. A moins que ce ne soit le nom de la salle de basket: Beauséjour.
Coté motivation il fallait répondre présent après l'annulation de la phase 2 du championnat annoncée par par la FFBB suite aux reports de nombreux matchs dus au COVID 19. Double conséquence: le championnat de N1 s’arrêtera donc au terme de la phase de Poule. Seule le premier sera récompensé d'un accéssit en Pro B et aucune relégation vers la N2.

                                                       Tout donner dans les dernières semaines
Le but de ce dernier mois est de jouer les coups à fond, sans pression. Plus facile à dire qu'à faire, et comme dit François Sence: "Finir le plus haut possible".
Les rochelais voulaient s'offrir pour ce week-end une 5ème victoire loin de leurs bases. Tiens tiens autant que le Stade Rochelais rugby!
Rappelons qu'au match aller, Rupella s'était largement imposé 91-70, le début d'une série de 6 victoires consécutives.

La partition débute par quelques à peu prés au shoot, les gammes doivent s'ajuster et le choix XXL d'un banc rochelais au grand complet devient un casse tête pour le coach. Le jeu agréable est très correct. Pour preuve la première faute individuelle n'intervient qu'à la 7ème minute.
La mélodie prends forme: les rochelais mènent 22-20 à la fin du premier quart-temps. D'ailleurs ils en remportent 3 sur 4.

                                                       Une partition rochelaise parfaite
Le chef d'orchestre passe à une défense de zone, qui perturbe le système vendéen, le rythme devient plus lent.
Une mi-temps sifflée sur un petit score (37-34), à noter aucun lancer franc proposé aux adversaires durant ce laps de temps.
Les 2 équipes restent aux coudes à coudes (27ème 45-45).
Les Sables craquent finalement au plus mauvais moment alors qu'ils menaient 56-51 à cinq minutes du terme.
L'opus 22 se termine de la plus belle des manières par cette victoire 66-60 et Thomas Vincent peut fêter dignement ses 27 printemps. 
Prochain concert mardi 30 mars avec la réception de Vanves, salle Gaston Neveur.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème