logo

Sondage

Croyez-vous à un nouveau confinement en 2021 ?

Twickenham ouvre ses portes au Stade Rochelais

Twickenham ouvre ses portes au Stade Rochelais

Dimanche 02 mai à 23h27

sports

Le Stade Rochelais offre une leçon de rugby aux Irlandais du Leinster 32-23. ( Stéphane Boisson).

Avant cette rencontre les fidèles supporters ont accueuilli entre chants, fumigènes et drapeaux les joueurs à l'entrée du stade.
Le ton était donné, pour cet événement ultime avant une finale de Champions Cup,
Le Stade Rochelais rencontre le Leinster pour la première fois de son histoire dans cette compétition.
Les chefs mathématiciens Ronan O'Gara et Jono Gibbes ont toute la semaine usé du stylo entre prises de notes et combinaisons sur les lancements de jeu.
Il faut dire que Ronan O'Gara ancien joueur du Munster de 1997 à 2013, autre province Irlandaise connait par coeur les stratégies de l'adversaire.
Dès la 7ème minute de jeu, les choses se compliquent avec le carton jaune de Wian Liebenberg, puis l'essai transformé: 0-7.
Les maritimes soleil d'en les yeux ont du mal a rentrer dans cette rencontre offrant des pénalités qui compliquent les équations des 20 premières minutes.
Pas simple face à cette formation habituée à jouer les premiers rôles: 4 titres de Champions d'Europe, 1 Challenge Européen et 8 titres nationaux.
27ème minute Victor Vito commets la 8ème faute en défaveur des maritimes, le score enfle 6-13.
A partir de cet instant le Stade va se ressaisir, les attitudes plus propres et la récompense changer de camps.
Les temps de jeu s'enchaînent côté rochelais, Ihaia West maître de son jeu au pieds redonne l'espoir aux supporters, mi temps 12-13.
Dans le vestiaire pas un mot, des joueurs concentrés sur chaque rôle.
Aucun changement dans le XV Rochelais pour ce début de seconde période.
Les maritimes prennent le score pour la première fois sur une nouvelle pénalité réussie 15-13.
Le temps de jeu s'accèlerent tout comme le rythme par la vitesse à chaque sortie de ruck.
Les Irlandais se retrouvent à leur tour à 14 sur un acte d’antijeu au sol du trois-quarts aile James Lowe provoque le tournant de cette rencontre.
Fort d'une leur domination, Grégory Alldritt: 67ème puis, Will Skelton vont aller à dame: 32-16 à la 75ème minute.
Ce n'est pas l'essai en toute fin de rencontre de l'ouvreur Ross Byrne qui changera le court de l'histoire.
Même si Pierre Bourgarit est élu homme du match, c'est toute la défense qui est à féliciter dominateur aux plaquages 154 à 131 et 7 Turnover gagnés.
Score final 32-23, la délivrance pour une 6ème finale franco-française aux deux leader du Top14, la dernière était en 2015. Marseille pleure sa finale qui lui tendait les bras mais l'EPCR en a décidé autrement.
Ce sera Twickenham pour la 6ème fois de l'histoire.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème