logo DAB+

Sondage

Davantage de TER, vous êtes

Champagnolles fête son vélodrome

Champagnolles fête son vélodrome

Mardi 05 juillet à 00h43

sports

La piste en herbe des Acacias est centenaire.

Alain Lagarde et tous les membres du VC Champagnolles avaient mis les petits plats dans les grands pour que ce centenaire soit une véritable fête. Fête du vélo mais aussi fête de l'histoire de ce monument du cyclisme. Car les plus grands noms de la Petite Reine sont venus ici dans cette charmante bourgade entre Pons et Gémozac: Anquetil, Coppi, Bobet et tant d'autres ont pédalé sur cet anneau entretenu pendant un siècle par des passionnés. Alors il fallait avant tout que le plateau des coureurs filles et garçons invités soit à la hauteur.Les spectateurs venus en nombre ont donc pu admirer Sylvain Chavanel, Thomas Boudat, ancien champion du monde sur piste, Dorian Foulon champion Paralympique ou encore Pauline Allin et ses coéquipières de la formation Arkéa.
Mais également la présence de nombreux anciens participants à ce critérium a ravi les plus âgés qui ont pu revoir Jean Pierre Danguillaume, Jacques Bossis, Pierre Beuffeuil, 88 ans, le seul charentais maritime a avoir remporté deux étapes du Tour de France.
Les différentes expositions consacrées à l’histoire de cette piste permettaient aussi de se replonger dans la folle destinée de ce champ agricole devenu en 1922 un vélodrome grâce à la détermination et la passion d’Henri Drouet.
Et pour finir une partie de la collection de Jean Luc Petit, ancien coureur et passionné d’histoire de la Petite Reine, qui était venu nous faire découvrir quelques-uns de ses vélos comme celui de Phil Anderson, le premier australien à avoir endossé le Maillot Jaune.

Côté sportif, il faut dire que cet anneau en herbe en a surpris plus d’un. A commencer par Thomas Boudat ancien champion du monde sur piste. Même type de réaction chez Dorian Foulon champion du Monde et Olympique Handisports. Et enfin Pauline Allin qui était déjà venue à Champagnolles avec huit autres championnes toutes de  niveau international. Au final, une grande et belle journée de souvenirs pour nous rappeler qu’en cyclisme comme partout ailleurs, l’histoire n’est en fait qu’une roue qui tourne.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème