logo DAB+

Sondage

Davantage de TER, vous êtes

Basket: Rupella sort de la zone rouge

Basket: Rupella sort de la zone rouge

Mercredi 21 décembre 2022 à 23h12

sports

Après deux victoires successives face à Orléans et Quimper, les rochelais quittent la zone de relégation.

Mardi soir, dans une salle Gaston Neveur à guichés fermés, le Stade Rochelais Basket a réalisé une bonne opération comptable. Outre la victoire face à Quimper alors 8e au classement avant le déplacement, les Jaune et Noir sortent du fin fond de la classe en laissant Alliance Alsace et Aix-Maurienne les places virtuelles de relégables sur le papier. Pour venir à bout des Finistériens, les hommes de Julien Cortey ont enfin livré une partie aboutie sur 40 minutes et chose importante, les Rochelais obtiennent après leur victoire probante vendredi dernier à Orléans, un second succès de suite. Ces 2 coups aboutis et mérités vont-ils êtres le déclic pour les Stadistes ? La réponse sera évidemment sur le parquet de Saint-Vallier vendredi 23 décembre à 20h30 et mardi 27 décembre à 20h30 à domicile contre Aix-Maurienne. Deux équipes « prenables », alors avant d’attaquer l’année 2023, on en sera plus sur la situation des promus Rochelais. Revenons sur la joute face aux Béliers de Quimper :  Chose rare cette saison, les maritimes ne se sont pas laissé surprendre par leurs adversaires. Le début de rencontre a été équilibré (17-18 ; 24-24) on sentait les hommes de Julien Cortey avoir la possibilité de prendre les commandes. Sans quelques fautes d’imprécisions et 3 marchés en 10 minutes, les locaux auraient pu prendre les devants à la mi-temps (41-42). La seconde période n’a laissé aucune chance aux Quimpérois. La Rochelle a tissé sa toile pendant 20 minutes en étant bien hermétique défensivement et surtout gommer ce moins de précision aperçue sur Gaston Neveur en ce début de saison. Sous le cercle, les 3 grands, Ruphin  Kayembe jouait les costauds, Keit Wright convertissait et Henri Pwono laissait sa carte de visite sur les tirs ouverts. Le pivot Alexis Tanghe essayé mais grippé n’a fait qu’une brève apparition n'a pas pu être évalué.
L’homme du match, le trublion Javon Masters (16 points) a fait tourner en bourrique les Bretons. Tel une balle rebondissante, on l’a vu aux 4 coins du parquet mystifier ses adversaires et motiver par ses mimiques un Gaston Neveur aux anges. Le coach Julien Cortey pouvait réagir avec le sourire d’un gagnant : "Je suis évidemment satisfait de cette rencontre. Pour réussir dans ce championnat, il faut du temps…il nous en a fallu.
Attention, je ne dis pas que c’est gagné, on ne va pas s’enflammer mais enfin je perçois un équilibre dans notre équipe. Grâce à un début de rencontre cohérent, on rentre dans la partie sans courir après le score, ça c’est énorme car sur certaines rencontres, il a fallu batailler pour revenir et perdre faute d’énergie." La mauvaise nouvelle reste la rechute de d’Arnauld (Thinon). Les examens révèlent une lésion une lésion musculaire importante. Nous sommes actuellement à la recherche d’un joueur, pas spécialement d’un meneur, plus d’un tireur… ( Texte de JP Ouvrard).

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème