Covid-19 : 14 personnes en réanimation à l'hôpital de La Rochelle

Covid-19 : 14 personnes en réanimation à l'hôpital de La Rochelle

Vendredi 03 avril à 16h03, par Paul Nouzarede

Le groupement hospitalier du Littoral Atlantique, qui regroupe les hôpitaux de La Rochelle-Ré, Rochefort et Marennes, a tenu une conférence de presse audio ce vendredi après-midi. L'occasion de faire un point d'étape après trois semaines de confinement.


LES CHIFFRES

Au 3 avril 2020, douze personnes (dont trois transférées du Grand-Est) se trouvent en réanimation à l'hôpital de La Rochelle-Ré, seul établissement à recevoir des patients Covid-19. Deux autres étaient pris en charge ce vendredi au Futuroscope pour être rapatriés.

"Pour l'instant, le Centre Hospitalier de La Rochelle-Ré est en mesure d'accueillir tous les patients en réanimation", confirme Pierre Thépot, le directeur du groupement. L'établissement compte au total 23 lits de réanimation disponibles. 

Information importante : aucun patient n'est sorti d'une longue réanimation. "Seuls ceux qui ne sont restés que quelques jours en réanimation sont parfois sortis", explique le Docteur Thierry Godeau. 



Masque chirurgical. Image d'illustration.


PÉNURIE DE MASQUES ?

Pierre Thépot s'est voulu rassurant : "il n'y a aucune pénurie de masques" ou d'équipements de protection en Charente-Maritime. Il remercie au passage les personnes qui ont confectionné des visières en 3D à destination des soignants. 

Le directeur du groupement hospitalier souligne également les nombreux gestes de soutien que les personnels reçoivent pendant ce confinement. Il pense notamment aux joueurs du Stade Rochelais, qui ont lancé une cagnotte sur internet, récoltant ainsi près de 40.000 euros pour soutenir l'hôpital de La Rochelle-Ré.


LA CHLOROQUINE

L'usage de la chloroquine, présentée comme efficace par le professeur Didier Raoult, se fait conformément aux recommandations du Gouvernement. "Nous sommes prudents vis-à-vis de la chloroquine", souligne le Docteur Thierry Godeau. "Nous sommes néanmoins attentifs aux études publiées sur le sujet", ajoute-t-il. 

À La Rochelle, il n'y a donc aucune prescription systématique de la chloroquine. "L'usage n'est que ponctuel, dans des situations bien précises", explique Thierry Godeau.

Ma station
Agenda
Podcasts
Le TOP 40