logo

Sondage

COVID : les discours sont-ils trop anxiogènes ?

Royan : une bière 100% locale qui bénéficie à la SNSM

Royan : une bière 100% locale qui bénéficie à la SNSM

Mercredi 07 octobre à 07h51

actualite

Grâce à la vente d'une bière, une brasserie locale reverse un pourcentage à la SNSM. Un chèque de 2300 euros est remis ce jeudi.

C'est assez rare pour être souligné. Une brasserie royannaise, "La brasserie des 3 phares", fabrique une bière 100% locale. L'établissement, ouvert l'an dernier, est situé en plein centre-ville. "On brasse notre bière à 100 mètres de la plage", explique Laetitia Jourdano, la responsable marketing.

Les gérants sont associés à un vignoble du Sud de la Charente-Maritime. Ils ont aussi leur propre distillerie. Et comme il n'y a pas de houblon, les responsables passent par un fournisseur local, avec un produit qui vient de l'Europe de l'Est ou du Nord de la France.


Une brasserie locale qui travaille avec les locaux

En revanche, le malt, lui, est travaillé localement, grâce à un agriculteur du Sud de la Charente. Au final, tout est brassé à Royan, dans la distillerie de la brasserie de 150m². "Notre brasseur travaille toute la journée, de 8 heures à 17 heures, pour un brassin de 10 hectolitres".



Une des bières vendues par la brasserie. (photo : Facebook de La brasserie des 3 phares)


Le brassin part ensuite dans les lignes d'embouteillage à Chevanceaux, dans le vignoble des gérants. "Une bonne partie est embouteillée dans des bouteilles de 33 et 75 centilitres", ajoute Laetita Jourdano. Une autre partie est destinée à se trouver dans des fûts de 20 litres.


Une bière au profit de la SNSM

Un partenariat s'est mis en place avec les sauveteurs en mer de la SNSM au mois de juin 2019. Le brasseur, Romain, s'est chargé de brasser une bière "La belle de Royan". "Un coup de coeur, cette bière-là", sourit Laetita Jourdano. 

Pour chaque bouteille "La belle de Royan" vendue dans la brasserie, 40 centimes d'euros sont reversés à la station SNSM de Royan. Un chèque de 2300 euros est remis ce jeudi 8 octobre. Le partenariat va se poursuivre. "Il faut les aider au maximum", conclut Laetitia Jourdano.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème