logo

Sondage

COVID : les discours sont-ils trop anxiogènes ?

Une pollution maritime fictive en Oléron et La Rochelle

Une pollution maritime fictive en Oléron et La Rochelle

Mercredi 07 octobre à 08h16

actualite

La Préfecture et la Préfecture maritime de l'Atlantique organisent deux exercices cette semaine sur le littoral.

Ils sont baptisés "Polmar 17" et "Charente 2020". Les deux exercices sont respectivement menés par la Préfecture de la Charente-Maritime et la Préfecture maritime de l'Atlantique. Le scénario repose sur une hypothèse malheureusement pas si improbable : le naufrage d'un pétrolier.

De nuit, le navire percute un objet flottant, avant de couler par 65 mètres de fond. L'une de ses soutes se vide, et plusieurs tonnes d'hydrocarbures se déversent en mer. Une nappe menace le rivage. Et voilà comment des barrages anti-pollution ont été posés ce mardi après-midi au Chenal d'Ors et au port du Château d'Oléron. Même chose au Port des Minimes de La Rochelle ce mercredi après-midi, sous la passerelle Nelson Mandela.


Un exercice grandeur nature

Pour ramasser en mer cette pollution fictive, deux navires de pêche ont été affrétés (le Virginie et l'Ultime Épreuve), gréés de poches spécialement conçus localement. Une drague du Conseil Départemental est chargée, elle, d'apporter un soutien logistique à ces navires.



Un des véhicules sur place pour l'exercice. (photo Facebook de la Préfecture de la Charente-Maritime)


Dernière phase : le déchargement fictif à quai de polluant liquide, sous l'autorité du Préfet ce jeudi. L'opération mettra en oeuvre un bâtiment de la Marine Nationale, de la Capitainerie du port atlantique de La Rochelle, et des entreprises locales.

Un luxe de moyens pour se tenir prêts. Les naufrages de l'Erika, du Prestige, ou du Grande America ont montré que nous ne sommes pas à l'abri.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème