logo DAB+

Sondage

Davantage de TER, vous êtes

Rochefort : les travaux du nouveau forage des thermes débutent en novembre 2022

Rochefort : les travaux du nouveau forage des thermes débutent en novembre 2022

Mercredi 20 avril à 16h48

actualite

Un nouveau forage sera creusé à plus de 800 mètres de profondeur sur la place, au niveau du parking des thermes.

Les thermes de Rochefort en plein chamboulement. Après deux années marquées par la crise sanitaire, la station thermale va entamer un chantier important. Celui la réalisation d’un nouveau forage pour puiser l’eau thermale. L’objectif étant toujours d’accueillir plus de touristes. Une visite était organisée ce mercredi 20 avril 2022. Reportage, Paul Nouzarede :

2019 avait été exceptionnelle avec 19.500 curistes accueillis. Cette année, c’est plus compliqué, entre le Covid-19 et les élections. Pour l’instant, 13.000 réservations sont enregistrées, mais l’objectif est fixé à 15.000, avec des conséquences directes sur les employés. "On est à 140 employés maximum, et là nous ne sommes qu'à 104 à peu près", explique Corinne Renaud, la directrice d’exploitation. Elle ajoute que le manque de médecins à Rochefort empêche les primo-curistes d'obtenir une ordonnance. (©photo : Demoiselle FM - P. Nouzarede)

Mais voilà, les thermes voient déjà plus loin. Le dernier forage, celui en place, date de 2000. L’heure est donc au changement. Le nouveau sera creusé sur la place, juste sur le parking, avec la possibilité pour les curieux de visualiser l’extraction de l’eau thermale. Jusqu’à 70  mètres cubes pourront être tirées chaque heure - un peu plus qu’à l’heure actuelle – mais sans jamais dépasser les 350.000 mètres cubes annuels. "Une étude menée en 2019 a permis d'identifier les zones dans lesquelles la couche géologique était la plus épaisse et donc la plus productive", explique Guillaume Michaud, directeur eau et assainissement à la CARO et qui le dossier des thermes de Rochefort. Un forage vertical sur 300 mètres sera effectué, puis un forage dévié de 500 mètres pour arriver à l'angle de la rue Thiers tout près de l'ancien hôpital civil. Les travaux vont débuter en novembre 2022 et se termineront en mars 2023. Montant du chantier : 2 millions d’euros hors taxes.


Se servir de l'eau actuellement jetée dans la Charente

Le nouveau forage se précise pour les thermes de Rochefort, avec une ambition écologique.Et en projet, donc, la possibilité de récupérer la chaleur de l’eau qui n’est pas exploitée actuellement. Une étude va être menée en parallèle. La nuit, l'eau thermale n'est pas utilisée et rejetée dans la Charente. L'objectif est donc de s'en servir. "On veut la faire transiter par des systèmes d'échangeur thermique pour en récupérer les calories, la coupler à de la potentielle géothermie, pour ensuite chauffer l'ensemble de l'ancien hôpital civil voire d'autres bâtiments publics", précise Guillaume Michaud : 

Une question demeure tout de même. Que deviendra le forage actuel, qui date de l'an 2000 ? Pour l’instant, rien n’est décidé. Soit il sera complètement arrêté, soit il sera maintenu avec un débit suffisant pour éviter la formation de gypse.


Le forage actuel des thermes de Rochefort, présenté par Guillaume Michaud. (©photo : Demoiselle FM - P. Nouzarede)

Lors de la visite ce mercredi, était présent Julien Bazus, conseiller régional délégué au thermalisme. Le plan thermal 2022-2028 est en pleine construction, avec un projet qui a retenu notre attention : la mise en place d’une application - "Therm’assist" - destinée aussi bien aux professionnels qu’aux curistes. "Leur permettre d'organiser leur séjour et d'avoir accès au planning. Ils seront aussi connectés à leur environnement en matière de tourisme et de transport notamment", ajoute l'élu régional. Un chiffre, aussi : le thermalisme génère directement ou indirectement 25.000 emplois en Nouvelle-Aquitaine.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème