logo

Sondage

Davantage de TER, vous êtes

Rochefort : l'ARCEF veut protéger et sauvegarder la fontaine Saint-Charles

Rochefort : l'ARCEF veut protéger et sauvegarder la fontaine Saint-Charles

Mercredi 27 avril à 15h58

actualite

L'ARCEF défend ardemment le patrimoine rochefortais, et la fontaine Saint-Charles en fait partie.

L’heure est au changement à l’ARCEF, l’Association pour la Restauration du Centre et des Faubourgs de Rochefort. D’abord, la nomination d'une nouvelle présidente, Marie-Pierre Labregère. Cette ancienne vice-présidente a remplacé Albert-Jean Millour. Ensuite, un nouveau site internet pour informer au mieux les lecteurs. Et puis, un changement de fond sur les rencontre mensuelles, qui se tiennent tous les quatrièmes jeudis du mois. Désormais, l’ARCEF veut se concentrer sur des actions très concrètes.

Ce jeudi 28 avril 2022, à 17 heures 30 au Palais des Congrès, la rencontre rencontre sera essentiellement dédiée au petit patrimoine qui se trouve un peu partout en ville. "En se promenant dans les rues de Rochefort, on aperçoit un heurtoir ou un décrottoir par exemple", s'émerveille Marie-Pierre Labregère. Les adhérents de l'ARCEF ont commencé à recueillir des photos, et l'association va proposer aux conseils des quartiers de les accompagner.


La fontaine Saint-Charles comme principal grand projet

Après quasiment 50 ans d'existence, l'ARCEF a fait de la sauvegarde de la fontaine Saint-Charles un axe majeur. Trop souvent 'oubliée' ou passée inaperçue, la fontaine est située au bout de la rue Audry de Puyravault. L’objet historique est malheureusement victime de fissures. Pour l’ARCEF et sa présidente, Marie-Pierre Labregère, cette fontaine présente un intérêt tout particulier. "C'est à la fois un château d'eau, une fontaine, et un aqueduc pour les eaux usées", rappelle la présidente.

L'ARCEF a étudié le projet de sauvegarde. "Il faudrait dégager la végétation qui a poussé dans la fontaine, il faudrait une nouvelle toiture, mais aussi combler des fissures", martèle Marie-Pierre Labregère. Le coût estimé de ce premier chantier serait d'environ 50.000 euros. L'ARCEF a présenté le projet à la Ville de Rochefort et l'Agglomération. (©photo d'illustration : Google Maps)

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème