logo DAB+

Sondage

Davantage de TER, vous êtes

Rochefort : le groupe Excelia ambitionne 1.000 étudiants à moyen terme

Rochefort : le groupe Excelia ambitionne 1.000 étudiants à moyen terme

Jeudi 24 février à 17h53

actualite

Soixante étudiants arrivent en septembre 2022, puis 300 au moins en 2026, puis peut-être 1.000 à suivre.

Excelia Group souhaite atteindre les 1.000 étudiants à Rochefort à moyen terme. Une conférence de presse ô combien importante s'est tenue ce jeudi matin : l'annonce de l’arrivée de deux nouvelles formations dans la cité de Colbert à la rentrée prochaine. Il y aura un Bachelor (Bac +3) et un Master (Bac +4 et 5) dans les domaines de la santé et du bien-être. Soixante étudiants sont attendus dès septembre au village Zola. Seulement voilà, Excelia, qui revendique déjà 5.000 étudiants à La Rochelle, Niort, Orléans ou Tours, souhaite aller beaucoup plus loin. (©photo : Demoiselle FM - P. Nouzarede)

Le groupe vise environ 300 élèves en 2025 ou 2026, et donc, pourquoi pas, 1.000 étudiants, voire plus, dans les années qui suivront, avec l’ambition de créer des filières de Bac à Bac +5. "On pense à délocaliser ou à créer d'autres formations à Rochefort, notamment sur les thèmes de l'eau, l'environnement et la biodiversité", explique Bruno Neil, le directeur général d’Excelia group. À terme, donc, dans cinq ou six ans, "1.000 étudiants car nous sommes très ambitieux", ajoute-t-il.


Comment loger plus d’un millier de nouveaux étudiants à Rochefort ?

Évidemment, l'arrivée d'un millier d'étudiants ne se fait pas du jour au lendemain. La réhabilitation de l'ancien hôpital Saint-Charles est une des clés du bon déroulement des opérations. Le maire de Rochefort, Hervé Blanché, signale que les premiers travaux de déconstruction et de désamiantage devraient démarrer en septembre 2022. Lorsque la réhabilitation sera achevée - en 2025 ou 2026 - les étudiants pourront loger en partie dans 75 à 80 chambres. Il faudra aussi ajouter 140 logements sur le site de l'ancien hôpital de la marine, où le groupe François 1er compte s'implanter.

Aux étudiants du groupe Excelia, il faudra ajouter les 600 des instituts de soins infirmiers de La Rochelle et Rochefort. Si on additionne tout, ce ne sont pas moins de 1.600 étudiants qui pourraient suivre leur parcours à Rochefort d'ici à 2027 ou 2028. "Tout se fera au fur et à mesure", souligne Hervé Blanché, assurant que des programmes immobiliers privés devraient aussi voir le jour dans les années à venir. Un acquéreur, dont le nom n'a pas été cité, est semble-t-il intéressé à l'idée de construire une résidence universitaire derrière l'ancien hôpital de la marine.


Rochefort devra renforcer son attractivité

Qui dit étudiants dit campus universitaire. La ville et ses acteurs seront face à un défi important : attirer les plus jeunes et surtout les inciter à vivre leur vie étudiante à Rochefort et non, au hasard, à La Rochelle. "Certes, nous n'avons pas de boîte de nuit, concède Hervé Blanché, mais nous avons une offre culturelle et sportive de qualité". Restera ensuite à s'occuper de la mobilité. "Notre ville à taille humaine nous permet de circuler facilement et rapidement à pied ou à vélo", rappelle le maire. Il ajoute qu'un schéma directeur est en cours, dont les réflexions portent sur une zone allant de la gare au stade rouge. Une première réunion publique est prévue en avril 2022.

Pour Bruno Neil, l'arrivée de plusieurs centaines d'étudiants à Rochefort va permettre de repenser le campus universitaire, et pourquoi pas penser "un écosystème entre La Rochelle et Rochefort, où l'on pourrait imaginer des navettes électriques entre les deux villes", dit-il. Les prochaines années risquent d'être très animées dans la cité de Colbert.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème