logo DAB+

Sondage

Davantage de TER, vous êtes

Charente-Maritime : une motion pour défendre les sauniers

Charente-Maritime : une motion pour défendre les sauniers

Mercredi 19 octobre à 16h08

actualite

Les professionnels refusent un label "Bio" Européen qui englobe des productions industrielles.

Une motion pour défendre les sauniers. Elle a été présentée aux conseillers départementaux à la session d’automne, par Véronique Richez-Lerouge, élue sur l’île de Ré. Les professionnels des îles de Ré et d'Oléron se battent en effet pour avoir l’exclusivité du label "Bio". C’est un projet de label européen, mais paradoxalement il met en danger le sel traditionnel, la production ancestrale, les emplois et les entreprises qui y sont liées. La raison : le sel de mine pourrait être intégré dans ce label, et ça n’a rien à voir.

"On appelle ça aussi le sel Gemme, c'est une extraction dans l'écorce terrestre, avec de l'eau de source en très grande quantité. Ce n'est pas biologique, ça n'a rien à voir avec la définition du label "Bio". Les sels qu'on va mettre sur la route seront labellisés "Bio", on voit bien l'absurdité de la décision", a expliqué  Véronique Richez-Lerouge.  

La motion sera soumise aux conseillers départementaux ce vendredi 21 octobre. Une procédure de consultation publique ouvrira le 9 novembre pendant un mois. "C’est  le moment pour le conseil départemental de montrer sa détermination", a souligné Véronique Richez-Lerouge.

Partagez cet article

Autres articles dans le même thème